Canteloup, Cena, Elba, De Funès, … auraient tous été arrêtés comme Barry et Fetra, s’ils étaient à Madagascar!

FotoambitaLe régime Rajoanrimampianina est contre toute forme de contestation: “Facebookeurs”, “youtubers”, syndicalistes, journalistes,  humoristes, comédiens, étudiants, parlementaires, … À Madagascar, la répression vise tous les militants de la liberté d’expression ainsi que les défenseurs de droit de l’homme.

Les abus, intimidations, arrestations arbitraires [avec des procédures basées sur des preuves montées de toute pièce] deviennent monnaie courante. Beaucoup d’hommes politiques, voire des observateurs de la vie publique aujourd’hui préfèrent rester anonyme. Cette prudence citoyenne est la preuve absolue de l’absence de la liberté d’expression, socle de la démocratie et le non respect de l’Etat de droit à Madagascar.

“Cette politique répressive montre que le président Rajoanarimampianina est réellement inquiet de sa re-élection à la prochaine présidentielle”, précise Mamibe,  membre d’un bureau de vote  lors de la dernière élection. “En 2013, déjà son élection aurait été entachée de nombreuses irrégularités et provoquant une vague de contestation des partisans de son rival au second tour, Jean-Louis Robinson”, ajoute-t-il.

“En 2018, la situation sera pire, car l’actuel président qui monopolise tous les pouvoirs [gouvernement et l’ensemble de l’administration publique, parlementaires (Assemblée nationale et Sénat), militaires, Haute cour constitutionnelle (HCC), Commission électorale (CENI), … ] ferait tout pour s’accrocher à son poste.  Or, la situation du pays est extrêmement tendue et une majorité de malgaches veulent le changement”, précise un magistrat membre du Syndicat (SMM).

Après seulement, deux émissions parodiques, le pouvoir n’a pas tardé à faire arrêter plusieurs responsables du Mouvement pour la liberté d’expression (MLE). Les polices militaires ont sommé le slameur malgache Barry Benson et le porte-parole du MLE, journaliste de la chaîne de télévision VIVA [appartenant à Andry Rajoelina, l’ex-président de la transition], Fetra Rakotondrasoa de répondre à une convocation de brigade de la gendarmerie. « Cette série d’arrestations des membres de MLE qui ont parodié la chaîne Yotube du président permet de confirmer la politique répressive mise en place par l’actuel régime », note Randrianasolo Hervé un étudiant en Sociologie.

MLE veut répondre au chef de l’Etat. Déjà, dans le choix du nom de l’émission, les membres de ce mouvement pour la liberté d’expression se sont inspirés du du titre de la chaîne « Youtube » du chef de l’Etat.

En effet, si le président a choisi le titre de son émission: “Fotoambita”  ou le “rendez-vous”, tiré de la première partie du proverbe malgache “Ny fotoambita tsy mahaleo sampona”, litteralement  “Un accident est plus fort qu’un rendez-vous donné” et signifie “À l’impossible, nul n’est tenu”, alors les membres du MLE ont donné comme titre de leur émission la seconde partie du proverbe: “Tsy mahaleo sampona” ou “plus fort qu’un accident”.

Suivre les deux vidéos de l’émission n°1 et n°2 “Le rendez-vous -Tsy Mahaleo ny Sampona” du MLE:

 

 

 

À lire “À Madagascar, le président de la République lance sa chaîne [YouTube]”

Pendant leur audition, la gendarmerie a bien confirmé que le problème c’est le port « illégal » d’une tenue militaire et non pas l’émission parodique! Le Mouvement pour la liberté d’expression  dénonce ces actes de violence, d’intimidation et d’acharnement.

À Lire ici le communiqué du MLE.

“ Ce qui s’est passé aujourd’hui montre que le pays est en pleine dérive autoritaire et tout cela remet totalement en cause la valeur de la démocratie à Madagascar. Est-ce que le gouvernement est en train de confondre le journaliste et les ‘bandits, dahalo’ et criminel ” affirme Didi Ratsimbazafy, le vice-président de l’Ordre des journalistes malgaches.

Des observateurs avisés de la politique malgache ont observé qu’en interdisant toutes les manifestations et empêchant toutes sortes de communications, le régime Rajoanarimampianina pense qu’il a réussi à écarter de la course ses principaux rivaux. Son cabinet ne voit pas la contestation qui s’amplifie et l’indignation qui grandit face à l’arrogance du régime en place et son ignorance du mécontentement de la population de cet état policier.

“C’est quand même quelque chose d’inadmissible ces tentatives, à chaque fois, de vouloir museler tout le monde. Une parodie est acceptée partout dans le monde” précise Lalatiana Rakotondrazafy, journaliste, secrétaire générale de l’Ordre des journalistes malgaches et directrice générale de la station radio Free FM à Antananarivo.

“Nos dirigeants sont-ils devenus fous? Uniformes militaires, armes des guerres, gilets pare-balles, …, font partie des accessoires que les acteurs ont besoin pour un tournage d’un film ou d’une émission”, décrit Ralipo, un rugbyman amateur d’Isotry, Antananarivo.

Hery Rajaonarimampianina n’a pas inventé le [Youtube] et il n’est pas le seul qui doit l’utiliser pour partager ses opinions”, assure Ralay, la cinquantaine, père de six enfants et tireur de charrette à Behoririka, Antananarivo.

En fait ce qui se passe à Madagascar c’est comme si le nouveau président français Emmanuel Macron  envoie  des forces de l’ordre  pour intimider et arrêter Nicolas Canteloup avec ses parodies quotidiennes sur les médias français.

Suivez un extrait du replay (8 mai 2017)  de « C’est Canteloup »  sur TF1 qui parodie l’arrivée de Macron au Louvre.

Ou bien faire arrêter tous les acteurs américains, britanniques, français, …. qui jouent les films utilisant les accessoires militaires. Observer quelques bandes annonces des films ci-dessous pour mieux comprendre les difficultés rencontrées par les journalistes à Madagascar.

La bande annonce du film “Bastille Day”. L’histoire tourne autour de Michael Mason (interprété par Richard Madden), un pickpocket américain  devenu l’homme le plus recherché de Paris par la CIA lorsqu’il vole ce qu’il croyait être juste un sac. Sean Briar (Idris Elba) l’agent chargé de l’enquête, se rend rapidement compte qu’il tient le mauvais homme et qu’un complot de plus grande ampleur se prépare…. Film réalisé par James Watkins, avec Idris Elba, producteur et acteur britannique;  Richard Madden, acteur écossais; Charlotte Le Bon, actrice et animatrice canadienne; Kelly Reilly, actrice britannique; et José Garcia acteur et humoriste franco-espagnole.

La bande annonce du film sur “netflix” “The Wall” racontant deux soldats américains qui sont la cible d’un tireur d’élite irakien. Seul un pan de mur en ruine les protège encore d’une mort certaine. Un film réalisé par Doug Liman, avec John Cena, acteur et catcheur américains;  Aaron Taylor-Johnson et Laith Nakli deux acteurs britanniques.

En VF (version française):

 

« Le Gendarme et les gendarmettes » de Louis de Funès. À la brigade de St-Tropez, ou de nouveaux locaux flambants neufs accueillent, a titre experimental quatre gendarmettes, l’ambiance est surchauffee par cette arrivée. Et devient franchement électrique lorsqu’on annonce aux gendarmes la visite d’un colonel accompagné d’un Chef d’Etat Africain, …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s