Un prêtre violemment assassiné à Antsohihy, Madagascar!

Père-Njiva-LucienDans la nuit de samedi 22 à dimanche 23 avril 2017, l’abbé Lucien Njiva a été violemment assassiné “vers 1h00 du matin”  et un frère séminariste grièvement blessé par des bandits  armés qui se sont introduits dans le domaine de l’église catholique au “Noviciat des frères mineurs Capucins” à Ambendrana, à moins de 3 km du centre ville d’Antsohihy, Région Sofia.

La communauté catholique de Madagascar est en deuil et traverse des moments douloureux. Il y a quelques semaines, le couvent des Sœurs de Notre-Dame de la Salette à Antsahatanteraka, Antsirabe, Région Vakinankaratra a été attaqué. Des servantes et religieuses ont été violées. Avant cela un autre couvent à Moramanga, Région Alaotra Mangoro a été vandalisé. Des religieuses ont été agressées. Et cette semaine, c’est la mort tragique du Père Lucien Njiva.

Une enquête a été ouverte après cet assassinat. Le vol de cloche est le mobile privilégié du crime. Les nuits précédentes, des intrus ont déjà fait irruption dans ce domaine du noviciat des frères mineurs Capucins. Selon nos sources, une femme, un agent de police venant d’une autre ville, un gendarme déjà radié de ses fonctions et un individu connu des services de police,…, auraient font partie des suspects interpellés. Un responsable de l’Organe Mixte de Conception (OMC), regroupant des forces de l’ordre dans la région Sofia, assure que les armes utilisées par les assaillants sont des armes guerres de type kalachnikov. “Des étuis de calibre 7,65 millimètres, provenant de cartouche de kalachnikov ont été observés sur les lieux”, précise un enquêteur.

Le Premier ministre Mahafaly Olivier Solonandrasana qui s’est rendu sur place avec 3 ministres dont le ministre de la Sécurité intérieure et celui en charge de la Justice, a été ferme. “Aujourd’hui, des personnes malintentionnées veulent semer le trouble mais j’espère bien que le gouvernement et la population travaillent main dans la main pour lutter contre l’insécurité, car nous sommes tous responsables de notre propre sécurité. Face à une telle barbarie, je lance un appel à toute la population de collaborer avec les Forces de l’ordre pour faire respecter les lois et régner la sécurité. Les auteurs de ce meurtre seront punis plus sévèrement”, affirme-t-il.

Cette délégation gouvernementale a rendu un hommage solennel au prêtre assassiné. Mgr Georges Varkey Puthiyakulangara, évêque du diocèse de Port-Bergé, espère que la lumière soit faite et la justice soit rendue! “Que Dieu l’accueille dans le Royaume des Cieux », a-t-il prié. « Les forces de l’ordre mettraient la main sur ces criminels », assure Jean-Jacques Andrianisa, ministre de la Sécurité intérieure.

Le Père Lucien Njiva est né le 25 avril 1974 et mort le 23 avril 2017. Il entre au « Noviciat des frères mineurs Capucins » à Antsohihy en 1998 (04 octobre) et a été ordonné prêtre Capucin, le 21 septembre 2008. Ses funérailles sont prévues ce 26 avril.

Françoise une fidèle « catholique » et proche du père assassiné prie et appelle à tous à prier également pour le repos du père Jiva Lucien.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s