Le manque de pluie compromet la production de riz à Madagascar

img_0595D’habitude, seule une partie des Régions de l’Androy et l’Anosy dans le sud de Madagascar est souvent affectée par la sècheresse. On craint le pire cette année, la sècheresse va également frapper une grande partie de l’île, du nord au sud en passant par la partie centrale de Madagascar. Nous sommes déjà au mois de mars précisait un cultivateur mais les pluies ne sont pas suffisamment tombées, rendant les rizières désertées. La culture de riz joue un rôle primordial dans la vie malgache. A Madagascar la saison des pluies est généralement de novembre à avril et le retard ou le manque de pluie compromet la production.

D’ailleurs, cette situation commence à inquiéter sérieusement la population, notamment dans les régions grandes productrices de riz: Alaotra Mangoro, Ambatondrazaka, Bongolava, Diana, Haute-Matsiatra, Itasy, Sava, Sofia et Vakinankaratra, …

Le riz est l’aliment de base des malgaches, sa consommation par tête d’habitant est estimée à 175 kg de riz cargo par an. La plupart de familles consomment du riz trois fois par jour. Madagascar dispose d’une variété de recettes s’inspirant du riz. Le « Vary amin’anana » ou riz aux brèdes mafanes en est une très appréciée au petit-déjeuner. Le « Ranon’apango », une boisson chaude fabriquée à partir de riz cuit collé au fond de la marmite, remplace, dans certaines régions, la bouteille d’eau pendant le repas.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s