Baisse de prix de cacao à Madagascar

cacaoambanjaDans la plaine de Sambirano, au cœur du bassin extrêmement fertile au Nord de Madagascar, les producteurs subissent une forte baisse de prix de cacao. A Ambanja, le cacao a perdu près de la moitié de sa valeur en quelques mois. Les agriculteurs ont crié leur désespoir et leur malaise est perceptible face à cette chute vertigineuse de prix de cacao.

Aujourd’hui, le prix au bord champs du kilo de fève, avant la fermentation est entre 1200Ar (0,37 euros) à 1500 Ar (0,46 euro) contre 2500 Ar (0,77euros) il y a quelques mois. Le kilo de fèves séchées coûte 3000Ar (0,93 euro) à 3500 Ar (1,08 euro) contre 5000 Ar (1,54 euros). Telle est la situation désastreuse des producteurs dans cette région première productrice de cacao à Madagascar.

En Cote d’Ivoire, le grand pays producteur de cacao (35% de production mondiale), le gouvernement à travers le Conseil du Café-Cacao, maintient fixe le prix minimum, pour encourager les planteurs. Aujourd’hui, le prix minimum garanti au producteur est fixé à 1100 Franc CFA (1,67 euros) le kilo de fève de cacao. L’Etat ivoirien finance également d’importante aide à ses producteurs, alors qu’à Madagascar les agriculteurs en détresse ne pouvaient pas espérer un minimum de coup de pouce de la part de leur gouvernement.

A Ambanja, le marché de fèves au bord champ se déroule le mardi dans le quartier d’Ambalavelona et le mercredi à Analavory tout au long de l’année. Il est à rappeler que chaque cabosse renferme 20 à 50 graines, et 20 cabosses donnent autour d’un kilo de fèves sèches.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s