Hausse de prix des PPN à Madagascar

vary2Molestée par le délestage, la population malgache doit en même temps faire face à une hausse vertigineuse de prix des produits de première nécessité (PPN). Cette hausse va frapper le portefeuille – déjà fortement fragilisé- des ménages.

Dans la Région Diana ou Sava, au Nord de Madagascar, le prix du kilo de sucre se situe entre 3000Ar et 4000Ar contre 2800Ar à Antananarivo. Récemment le kilo de sucre s’est vendu moins de 2000 Ar. Le litre de l’huile alimentaire en vrac est passé de 4500 Ar à 6500Ar à Antananarivo contre 8500 Ar actuellement voire 10.000Ar dans le Nord de Madagascar. Dans certains quartiers à Antananarivo le kilo de riz s’achète 1750Ar, à Fianarantsoa 1850Ar. Même les prix des fruits et légumes ont augmenté. La viande de bœuf fait partie des produits rares aujourd’hui.

Face à cette flambée de prix des PPN, le gouvernement est complètement dépassé. Les données des statistiques de stocks des PPN ne sont pas fiables à Madagascar. Le ministre du Commerce, Armand Tazafy tente de rassurer l’opinion publique et lance un appel aux opérateurs d’établir un dialogue Privé-Public. Le plus dur est à venir, cette hausse de prix va frapper davantage la majorité de la population notamment  pendant la période de soudure.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s